Risques psycho sociaux : de quoi parle-t-on ?

Le monde du travail peut parfois exposer les personnes à certains dangers et provoquer des souffrances. Ces dernières se manifestent par des symptômes très variés mais parfois difficilement mesurable comme une augmentation du stress, des troubles du sommeil, des douleurs psychosomatiques ou encore des palpitations. Ce sont les conséquences des risques psychosociaux, générés par l’activité professionnels, qui peuvent perturber l’efficacité du salarié. De quoi s’agit-il exactement et comment y faire face efficacement ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Risques psychosociaux : qu’est-ce que c’est ?

Les risques psychosociaux se manifestent par les symptômes dont souffrent les salariés mais dont les causes doivent se trouver dans l’organisation du travail. Ce terme désigne les situations et mode de fonctionnement dans l’entreprise ou l’institution qui peuvent entraîner des risques pour la santé, physique et mentale.

Les principaux symptômes observés sont :

  • Le stress
  • Les troubles du sommeil et la fatigue
  • Des douleurs articulaires lié à l’activité professionnel ou à de la somatisation
  • Difficultés de concentration
  • Troubles de la socialisation
  • Dépression

En France, plus d’un salarié sur 3 déclare souffrir d’un ou plusieurs de ces symptômes.

Les sources de ces risques

Ces derniers sont provoqués par des situations de travail telles que :

  • Des tensions relationnelles avec la hiérarchie ou des collègues
  • Un manque de soutien lors d’incidents
  • Un travail non reconnu ou un sentiment d’inutilité à la tâche
  • Des délais trop courts pour réaliser les missions
  • La crainte de perdre son emploi
  • Le fait de devoir faire semblant d’être de bonne humeur
  • Des violences (physiques ou psychologiques) provoquées à l’intérieur ou à l’extérieur de l’entreprise (client, fournisseur…)

Une partie des risques trouvent leur source dans des problèmes d’organisation et de management. Il n’est pas toujours simple d’analyser l’origine des dangers et cela nécessite parfois un travail d’audit approfondi.

Quelles conséquences ?

Les conséquences des troubles psychosociaux dépassent le cadre d’une simple souffrance individuelle (qu’il faut de toute façon combattre). Elles impactent aussi le bon fonctionnement de l’entreprise ou de l’organisation elle-même.

En effet, dans les zones les plus exposés à ce problème, on constate une augmentation de l’absentéisme des victimes pour raison de santé.

Le personnel quittera plus rapidement son poste (turn over) et la qualité du travail sera impacté : on observe une baisse de qualité des productions ou des services, une baisse de la bonne ambiance, des problèmes d’ordre disciplinaire et des non-respects de règles de sécurité.

Comment prévenir les risques psychosociaux ?

Etant donné qu’il n’est pas toujours simple de détecter la source précise de ces risques, il est souvent nécessaire que le constat vienne de l’intérieur. C’est d’ailleurs un des rôles du Comité Social et Economique, dont les élus doivent être spécialement formés pour détecter et faire remonter à la direction les problèmes de cet ordre. A noter que le salarié peut également saisir l’instance lui-même.

La hiérarchie doit ensuite mener un travail pour détecter les sources de stress au sein de l’organisation en remettant en question son management.

Cet investissement est rapidement rentabilisé. A la clé, on a des salariés plus heureux et épanouis au travail, donc plus productif, ce qui améliore l’efficacité globale de l’organisation.