Qu'est-ce que le droit pénal et pourquoi existe-t-il ?

Qu’est-ce que le droit pénal et pourquoi existe-t-il? Bien que la justification générale soit la protection de la société, il existe également des raisons éthiques. Ces deux justifications sont importantes, mais différents écrivains ne font appel à l’un d’eux. Cet article examine la différence entre les deux. Cela vous aidera également à décider quel type de droit vous souhaitez étudier davantage. Pesez les avantages et les inconvénients pour vous aider à décider lequel vous convient.

Justification de la punition en droit pénal

La justification de la sanction en droit pénal est importante pour comprendre la justification d’un crime donné. Bien que la punition ait un certain nombre d’objectifs, la principale est de dissuader les infractions futures. En tant que telle, la punition doit être proportionnée au préjudice causé par le délinquant. Il existe de nombreuses raisons de punition, dont certaines peuvent entrer en conflit les uns avec les autres.

Selon l’approche utilitaire, le droit à la justice est un désir humain légitime de punir les personnes qui nuisent aux autres. Cependant, punir quelqu’un qui est utile à la société est également justifié s’il provoque la douleur des autres. Dans la perspective utilitaire, le droit des victimes à la justice ne devrait pas éclipser l’objectif du droit pénal. La justification de la sanction en droit pénal est donc de protéger les valeurs et les intérêts juridiques.

  • Droit pénal. Procédure pénale 2023. 14e éd.
  • Droit pénal général 2023. 14e éd.

Qu'est-ce que le droit pénal et pourquoi existe-t-il ?

La différence entre le droit pénal et le droit civil

La première justification de la punition en droit civil est qu’il est nécessaire de dissuader les crimes futurs. La punition doit être proportionnelle au préjudice qui a été causé. Ainsi, la punition doit être suffisamment grave pour dissuader l’agresseur d’un comportement criminel supplémentaire.

Cette justification, cependant, n’est pas suffisante. Dans certains cas, la punition est trop petite. Dans d’autres cas, la punition est trop importante et ne dissuade pas l’agresseur de commettre plus de crimes.

La deuxième justification de la punition est sa nature communicative. La sanction communique la condamnation d’une loi par le biais d’une condamnation judiciaire et d’une dénonciation officielle par un juge. Mais les punitions peuvent être simplement symboliques. Les deux premiers exemples sont des mains de personnes amputées et une capacité de criminels à commettre des crimes futurs. De plus, les sanctions peuvent également être imposées pour empêcher de nouvelles infractions.

Le droit des affaires abordent les choses tout autrement et propose des solutions différentes. Pour en savoir plus sur le droit des affaires, c’est par ici.

Les objectifs de la punition en droit pénal

Le but de la sanction pénale est de prévenir les crimes futurs. Il dissuade les anciens délinquants de répéter leurs crimes et dissuade les personnes qui envisagent le crime futur de le commettre. Cependant, la gravité de la punition devrait être proportionnée à la gravité du crime. Les justifications de la punition peuvent être confrontées à un conflit. Un crime est plus grave qu’un délit. Il existe de nombreuses raisons de punir une personne.

La justification la plus courante de la punition est la poursuite de la justice. Mais si l’État impose une punition trop indulgente, il est peu probable qu’il purge son objectif. En l’absence de justification, la punition sera injuste. De plus, le délinquant ne connaît peut-être même pas les conséquences de son crime. Il s’agit d’un défaut majeur de justification de la punition. Néanmoins, la plupart des délinquants pénaux ne connaissent pas la nature de la punition.

En droit pénal, vous devez faire appel à des avocats experts en droit pénal pour défendre vos droits et vous pouvez notamment vous rendre sur ce site pour en savoir plus.

Justifications d’un jugement en droit civil

Les justifications de la punition du droit civil prennent généralement l’une des cinq formes: rétributive, dissuasion, préventive, réhabilitation ou restitution. Il existe cependant quelques exceptions importantes à la règle générale.

Par exemple, le huitième amendement à la Constitution américaine interdit une caution et des amendes excessives, et de nombreuses constitutions d’État contiennent des dispositions similaires. En France, naturellement les choses sont bien différentes, mais le but de la justice pénale est de dissuader la criminalité et de promouvoir l’ordre public, et certaines formes de punition sont justifiées pour des motifs humanitaires.

La forme de punition la plus courante est physique ou mentale, qui est appelée non létale. La punition dans les affaires civiles peut être administrée en compensation monétaire ou symbolique. La justification principale des dommages-intérêts compensatoires dans les affaires civiles est la restitution.

Une justification secondaire de la punition dans les affaires pénales est la réhabilitation, qui se concentre sur la réforme du délinquant. Des exemples de ces approches comprennent la psychothérapie ou la formation professionnelle. De même, les sanctions sont souvent mises en œuvre pour empêcher les criminels de nuire aux autres.

  • Droit pénal général: Les grands principes - L'infraction - L'auteur - Les peines (2022-2023)
  • Cours de droit pénal 2023: Tout le programme en 80 fiches