La contre visite médicale : un recours pour faire chuter le taux d’absentéisme

  • Les arrêts de travail abusifs causent des pertes financières importantes pour les entreprises.
  • La contre visite médicale est un droit pour les employeurs permettant de réduire l'absentéisme.
  • En ayant recours à la contre visite médicale, l'employeur peut demander le retour au travail de l'employé en cas d'inaptitude ou si celui-ci refuse de se soumettre au contrôle.

Les arrêts de travails abusifs sont la cause de pertes  importantes pour les entreprises. Alors quelles solutions s’offrent aux employeurs pour contrer cette pratique ? Plus qu’une solution, la contre visite médicale est un droit pour les employeurs qui leur permet de s’organiser et de réduire efficacement leur taux d’absentéisme.

Avec plus de 3 ans passé dans la même entreprise un employé doit  se voir indemniser à la fois par la Sécurité Sociale et par son employeurs si il est en arrêt maladie. Pour certains contrats de travail cela est même valable dès la première année. Fait normal si l’état de santé de l’employé le justifie, mais beaucoup mois si ce n’est pas le cas.

Dans le cas d’un  arrêt de travail abusif, les pertes sont conséquentes pour l’entreprise. En plus du fait d’indemniser un employé a tort, ce qui engendre des pertes financières, c’est aussi toute la productivité de l’entreprise qui est touchée.

La contre visite médicale : un recours pour faire chuter le taux d’absentéisme

Alors pour contrer cette pratique, les employeurs peuvent avoir recours à un droit : la contre visite médicale.

La méthode est simple, l’employeur contact un organisme qui va sélectionner un médecin de la même spécialité que le médecin qui a effectué la première visite. Il procède à son tour à un second examen du patient. Il détermine alors si l’état de santé de l’employé le rend apte à travailler ou non. Pour cela il rédige un rapport qui envoie dans les 48h à l’employeur et à l’organisme qui l’a missionné.

Si l’employé ne veut pas se soumettre à cette contre visite médicale ou encore, si le contrôle démontre son aptitude à travailler, l’employeur peut exiger son retour immédiat au travail. Dès cet instant, il n’est plus tenu de participer à l’indemnisation  et peut faire suivre le dossier à la Sécurité Sociale qui décidera d’annuler ou non son indemnisation.

Le recours systématique à la contre visite médicale en passant par un organisme de contrôle permet de faire baisser significativement le taux d’absentéisme dans les entreprises. C’est aussi une façon de rendre la situation la plus claire pour tout le monde et d’éviter les dissensions au sein des équipes.

Alors rendez-vous sur www.controle-medical.com pour tout savoir sur la contre visite médicale  !

FAQ

Quelles sont les conséquences de l'absentéisme sur une entreprise ?

L'absentéisme au sein d'une entreprise peut entraîner une baisse de la productivité et du moral des équipes, augmenter les coûts liés au recrutement de remplaçants et aux heures supplémentaires. En outre, cela peut également engendrer un retard dans la réalisation des projets et la satisfaction des clients. Enfin, l'absentéisme répété peut créer des tensions au sein de l'équipe et entraver la cohésion sociale de l'entreprise.

Comment prévenir l'absentéisme au sein d'une entreprise ?

Pour prévenir l'absentéisme au sein d'une entreprise, il est important de mettre en place une politique de bien-être au travail, en favorisant un environnement sain et positif. Il est également nécessaire de communiquer régulièrement avec les employés pour comprendre leurs éventuelles difficultés et trouver des solutions adaptées.

Offrir des avantages tels que des horaires flexibles ou des jours de congés supplémentaires peut aussi contribuer à réduire l'absentéisme. Enfin, encourager la reconnaissance du travail accompli et le sentiment d'appartenance à l'équipe peut renforcer la motivation des employés et ainsi limiter leur absence.

Quels sont les droits et obligations de l'employeur en cas d'absence pour visite médicale ?

L'employeur a le devoir de permettre à un salarié d'assister à une visite médicale obligatoire sans perte de rémunération. Il doit également garantir la confidentialité des informations personnelles du salarié obtenues lors de la visite médicale. En revanche, l'employeur n'est pas tenu de rembourser les frais engagés par le salarié pour se rendre à sa visite médicale et n'a pas le droit de demander des informations détaillées sur l'état de santé du salarié.

Rémi Legrand
Journaliste sur Avocat Droit du Travail